Augmentation de dose… et de sommeil?

Depuis juillet, Charlie ne fait plus la plupart de ses nuits. Évidemment on se fait dire « c’est normal, les bébé prennent souvent plusieurs mois avant de faire leurs nuits, il faut être patient ». Ça on comprend ça. Charlie a beau être notre premier bébé, on sait bien que les nuits de 10h ne sont pas toujours la réalité la première année!

Mais ici c’est différent. Surtout depuis quelques semaines, ça empire. Non seulement Charlie ne fait pas ses nuits, mais elle reste éveillée pendant des heures à la fois, et ne dort qu’un maximum de deux courtes siestes de 45 minutes à la fois pendant la journée.

Après avoir usée de quelques ruses de marketing de base, nous avons obtenu l’autorisation de hausser la médication de Charlie pour essayer de la faire dormir un peu plus…

Après avoir essayé par le biais des « émôôôôôtions » sans trop de succès, j’ai décidé d’agir en cartésienne pour me faire comprendre. Faut s’ki faut!

Maman porteuse et moi avont noté en détail toutes les heures d’éveil de Charlie pendant 10 jours, et j’en ai fait un joli tableau bien graphique, que nous avons ensuite envoyé à l’infirmier qui fait le relais avec la neurologue pour nous.

Voici ce que ça donne!

sommeil
Résultat? On nous dit d’augmenter la dose de dérivé de valium de façon drastique, et l’infirmier nous demande de continuer à prendre tout en note pour une autre semaine, question de suivre l’évolution.

Wow… on triple la dose d’un coup le soir? Ça me semble extrême…

Je recontacte donc l’infirmer pour valider le tout avec lui et lui demande si on ne serait pas mieux d’y aller graduellement, exemple en doublant la dose plutôt qu’en triplant d’un coup. Personnellement on trouve l’idée de tripler la dose très drastique, mais bon… nous ne sommes que les parents n’est-ce pas 😉

La réponse? Au dossier il dit qu’il a déjà la dose du soir à 5 mg.

De notre côté la dose du soir est à 2.5mg… ça ne va pas bien!

Je donne un coup de fil à la pharmacie pour reconfirmer avec eux la dose qu’ils ont au dossier et c’est bien 2.5mg.

Que s’est-t-il passé? On n’a pas reçu la dernière prescription!

L’infirmier nous revient donc en disant qu’effectivement on est mieux de passer à 5mg pour voir ce que ça donne plutôt que de tripler d’un coup.

Une chance qu’on est à notre affaire!

Bon… on débute ce soir l’augmentation, on verra ce que ça donne.

Une réponse à Augmentation de dose… et de sommeil?