Il y aura de belles journées

Cette petite phrase, « vous verrez, c’est difficile, mais il y aura de belles journées », c’est le papa d’un petit garçon atteint du syndrome de West (spasmes infantiles) rencontré dans la salle d’attente de neurologie à Ste-Justine qui nous l’a dit. Nous venions d’échanger avec lui et sa conjointe au sujet de leur petit garçon et de Charlie.

Cette toute petite phrase m’a marquée, va savoir pourquoi. Et elle me revient en tête aujourd’hui.

Les dernières journées ont été très difficile avec Charlie. Le sevrage est long et très intense. Elle pleure des heures et des heures par jour, et on ne peut absolument rien y faire. La fatigue s’accumule, et parfois on craque.

Mais ce matin, cette petite phrase me revient en tête. Merci Charlie, pour cette belle nuit que nous venons de passer! Dodo à 9h30, premier réveil à 3h, et second réveil à 8h le matin. Et quel réveil touchant! Charlie avait un grand sourire, et un petit bas manquant (comme maman porteuse!).

On descend au salon et je lui donne un boire, et elle s’endort sur moi en quelques minutes. Je la dépose dans son moïse et elle dort paisiblement.

Je ne sais pas si le reste de la journée sera paisible ou si ce sera la suite des dernières journées, mais pour le moment, je dis merci Charlie pour cette belle journée 🙂

2 Réponses à Il y aura de belles journées