Le sevrage de médication et Charlie…

Il y a plusieurs mois de cela, la neuro nous avait fait part de la possibilité d’essayer de diminuer la dose du benzodiazépine que prend Charlie pour son irrritabilité neurologique. Évidemment, comme avec tout médic de ce genre, sa prise régulière peut engendrer un état de dépendance important et par le fait même le sevrage est d’autant plus difficile.

Nous avions encore en tête ( encore trop présent..) le sevrage de prednisone que nous avons du vivre ( Charlie y compris) il y a plus d’un an et nous avons donc reporté celui ci encore et encore afin d’emmagasiner le plus d’énergies, le plus d’heures de sommeil bref  de tout pour être prêtes pour ce nouveau sevrage en vue.

Celui-ci à donc débuté le 25 novembre dernier, une très légère baisse dans sa dose quotidienne (celle du midi) a été prescrite par la neuro et si cela est bien tolérée, une autre baisse après 2 semaines.

Nous voilà donc 1 semaine jour pour jour après sa première baisse de dose et c’est…. L’ENFER!!!! L’ENFEEERRRRRRRR

Je ne sais pas combien de R je peux mettre à ENFER mais bref c’est pas vivable!

Charlie a tout les symptômes prévu par le sevrage…

  • Perte d’appétit: elle ne mange plus depuis 4 jours
  • Sensibilité accrue aux bruits et odeurs: elle ne tolère même plus les chansons, la Tv..
  • Impatience: bon ça n’a jamais été sa force mais pareil…
  • Irritabilité: totale..elle crie, hurle, fait des crises pour rien a journée longue
  • Endormissement difficile: elle hurle jusqu’à tomber d’épuissement le soir
  • Réveils nocturnes fréquents: 1-2 fois par nuit 
  • Réveil matinal précoce: 2h50am oui c’est pas mal précoce

Bref, Charlie passe des journées entières à pleurer, se lamenter, rien ne lui change les idées..même pas Météo Média !

Elle ne veut pas jouer, et se lasse très très vite d’être assise ou couché, elle est mal dans sa peau c’est clair.

Donc la décision des mamans a été d’en finir avec le sevrage…nous autant que Charlie ne sommes pas prêtes pour vivre cela à nouveau. Charlie est donc, depuis aujourd’hui, de retour à sa dose quotidienne et on espère retrouver notre tite cocotte tout sourire d’ici quelques jours.

5 Réponses à Le sevrage de médication et Charlie…